Modele de carte sd

In by admin

Testé sur pi 2 modèle B avec Raspbian (date de sortie: 2015-02-16 kernel 3,18) image carte SD. Corruption de système de fichiers de la base de temps après apt-get mise à niveau redémarrage (2 fois) la carte Secure Digital (SDSC ou Secure Digital standard capacité) de deuxième génération a été développée pour améliorer la norme MultiMediaCard (MMC), qui a continué d`évoluer, mais dans un autre Direction. Secure Digital a modifié la conception de la console MMC de plusieurs façons: les cartes peuvent prendre en charge diverses combinaisons des types de bus et modes de transfert suivants. Le mode de bus SPI et le mode de bus SD d`un bit sont obligatoires pour toutes les familles de SD, comme expliqué dans la section suivante. Une fois que le périphérique hôte et la carte SD négocient un mode d`interface de bus, l`utilisation des broches numérotées est la même pour toutes les tailles de cartes. L`interface de commande est une extension de l`interface MultiMediaCard (MMC). Les cartes SD ont abandonné la prise en charge de certaines commandes dans le protocole MMC, mais ont ajouté des commandes liées à la protection contre la copie. En utilisant uniquement les commandes prises en charge par les deux normes jusqu`à la détermination du type de carte insérée, un périphérique hôte peut accueillir à la fois les cartes SD et MMC. Les cartes vendues avec un contenu qui ne doit pas être modifié sont marquées en lecture seule en ayant une encoche et aucune languette coulissante. À ce moment, tous les principaux fabricants de caméras numériques utilisé SD dans leurs gammes de produits de consommation, y compris Canon, Casio, Fujifilm, Kodak, Leica, Nikon, Olympus, Panasonic, Pentax, Ricoh, Samsung, et Sony.

Autrefois, Olympus et Fujifilm utilisaient des cartes XD-Picture Card (cartes xD) exclusivement, tandis que Sony n`utilisait que Memory Stick; au début 2010 tous les trois SD pris en charge. fonctionne avec RaspBMC dans RPi Model B +; fonctionne avec Raspberry pi 2 modèle B en 1999, SanDisk, Matsushita et Toshiba ont accepté de développer et de commercialiser la carte mémoire Secure Digital (SD). la carte a été dérivée de la MultiMediaCard (MMC) et a fourni la gestion des droits numériques basée sur le Secure Digital Music Initiative (SDMI) et, pour l`heure, une densité de mémoire élevée. Les cartes conformes à l`UHS montrent les chiffres romains`I`, `II`ou`III`à côté du logo de la carte SD [69] [68] et signalent cette capacité au périphérique hôte. L`utilisation d`UHS-I exige que le périphérique hôte commande la carte de passer de 3,3 volts à 1,8 volts sur les broches d`interface d`e/S et de sélectionner le mode de transfert à quatre bits, tandis que l`UHS-II nécessite un fonctionnement de 0,4 volts. Les cartes SD sont disponibles en trois tailles physiques (voir photo). Le Raspberry pi A et B utilisent le plus grand; la carte miniSD et la carte MicroSD peuvent être utilisées dans ces modèles, mais vous aurez besoin d`un adaptateur/support pour l`adapter. Le Raspberry pi B + et le Raspberry pi 2 Model B (deuxième génération) exigent le plus petit, le MicroSD. Fonctionne avec NOOBS parfois Erreurs d`e/S et: mmc0: délai d`attente d`interruption matérielle ne fonctionne pas dans RPi Model B + avec RaspBMC.